Hugues Aufray


coverFB

Le nouvel « Opus » d’Hugues Aufray s’appelle Autoportrait. Et, de fait, la couverture du disque est le visage quasi-christique de l’artiste,
peint sur deux planches de bois de récup’ en 1999. Les douze chansons que renferme le CD, effectivement, retiennent les traits saillants qu’on prête en général à l’éternel Troubadour : à la recherche de nos racines, et une attention particulière aux « Gens de peu », plus particulièrement ceux qui ont sué sang et eau pour permettre à d’autres de se lover et de grandir
dans le fameux American Way of Life.

 

 

 

Le disque s’ouvre d’ailleurs sur le seul vrai contrat qui lie le riche au pauvre :la question de l’argent : dans Paie-moi ce que tu m’dois, vieux négro spiritual, le matelot somme son capitaine de régler les arriérés qui lui sont dû. La mule de l’Erie Canal…
L’héroïque John Henry –exemplaire poseur de rails-, nous rappelle que l’homme n’est pas un robot…
le malheureux « Swagman » ouvrier de passage, nous propose le partage de La Matilda… et ce vieux flambeur de Dan Tucker
ne serait-il pas un autoportrait ! Tous ces héros, exsangues, luttent, ignorés par un pays à la santé insolente.
Le temps d’une chanson, l’opus vire au tragique dans l’hallucinant  Y a un homme qui rôde et qui prend des noms,
folk song, gospel mystique, où les croix s’enflamment, les visages des bourreaux sont dissimulés sous des cagoules
quand des hommes à la peau sombre pendent au bout d’une corde arrimée à la branche d’un chêne !

Dans ce disque où l’énergie le dispute à la mélancolie, nous partageons donc les peines de l’homme Noir et de l’homme Blanc,
réunis dans un même effort désespéré pour survivre. Nous nous promenons aussi à travers les styles
et croisons les figures de ceux qui les font vivre, depuis toujours, à nos oreilles : Lead Belly, Josh White, Pete Seeger,
Bruce Springsteen, Johnny Cash, Tom Waits, et Mississippi John Hurt …

Hugues conclut l’album par un Hasta Luego d’espérance qui annonce un nouveau départ du chanteur sur la route,
signe de fraternité dans le soleil couchant.
Car ce disque de vent, de mer, de fleuve et de terre dessine avec une telle précision le portrait du chanteur
qu’on ne s’y trompe jamais : nous venons bien de converser, dans un hangar de ferme, avec Hugues Aufray, l’homme aux semelles de tempête.

ECOUTER LE SINGLE
Commander l'album

Vidéos

Dan Tucker, le clip 2:53
Dan Tucker ( Official Lyric Video) 02:46
Autoportrait - Les Coulisses 07:43
Autoportrait - épisode 1 02:15
Autoportrait - épisode 2 02:31
Ses grands succès
Extraits
SoundCloud Album Record

Hugues Aufray/Bob Dylan - Nous serons libres
1995
SoundCloud Album Record

Hugues Aufray/Johnny Hallyday - Jeune pour toujours
2009
SoundCloud Album Record

Hugues Aufray - Les crayons de couleur
2011